Friends celebrate a toast while having a meal seated at a table in a garden.

Notre rôle dans la société

Le respect et la responsabilité vis-à-vis d’autrui, de nos publics et de notre planète font partie de notre ADN, car nous avons la conviction que la convivialité ne se conçoit pas dans l’excès, notamment en ce qui concerne la consommation d’alcool.

Créer un monde plus convivial, un monde sans excès

Nous sommes des hôtes passionnés... Une famille mondiale de collaborateurs exceptionnels engagés à lutter contre l’abus d’alcool, soucieux de promouvoir le bien-vivre ensemble, de préserver nos terroirs et de créer des moments de partage privilégiés, aujourd’hui et pour les générations à venir.

La réduction de la consommation excessive d’alcool est au cœur de notre stratégie de premiumisation. Nous tenons à ce que nos marques soient consommées avec modération et de manière responsable, et nous encourageons nos collaborateurs comme nos consommateurs à être des hôtes responsables et des invités respectueux.

Nous participons activement au débat public mondial autour de l’alcool et de la santé. Nous respectons nos consommateurs, observons des normes élevées en matière de marketing et d’autorégulation, et agissons en toute transparence dans le cadre que nous nous sommes fixé.

Sur les marchés où nous distribuons nos produits, nous contribuons à la réduction des risques liés à l’alcool grâce à des interventions ciblées. En 2019, les filiales de Pernod Ricard ont accompagné plus de 150 programmes dans 72 pays.

Nous sommes membre fondateur de l’Alliance internationale pour la consommation d’alcool responsable (IARD), qui a vu le jour en 2015, ainsi que des groupements qui l’ont précédée, le Centre international des politiques en matière d’alcool (ICAP) et le Groupe des producteurs mondiaux d’alcool (groupe GAP). L’IARD est une organisation à but non lucratif dont la vocation est de lutter contre la consommation excessive d’alcool et de promouvoir la compréhension d’une consommation responsable. Elle constitue une plateforme de discussion pour les plus grands producteurs internationaux de bière, de vin et de spiritueux. C’est dans ce cadre qu’ont été élaborées de nouvelles règles de marketing responsable, auxquelles Pernod Ricard a pleinement contribué, tant dans leur formulation que dans leur stricte application.

Nous jouons un rôle de premier plan dans les associations professionnelles du secteur et contribuons au débat public avec transparence et éthique.

Pernod Ricard s’attache à respecter les principes qui l’animent en maintenant le dialogue avec ses collaborateurs et en collaborant avec les acteurs compétents (pouvoirs publics, éducateurs, associations) pour traiter ces questions et faire progresser nos sociétés dans l’intérêt de tous. 

Code pour les communications commerciales
Code de conduite des affaires
Politique globale en matière de droits de l’homme

Laurent Scheer

"Pernod Ricard se veut une entreprise citoyenne engagée. Cela se traduit par une politique RSE ambitieuse, mais aussi en prenant part aux débats publics sur les sujets qui nous concernent.

La mission de nos équipes affaires publiques dans le monde est de porter nos positions dans ces débats, en informant le législateur sur notre secteur et proposant des solutions positives.

Nous participons ainsi aux débats avec l’ensemble des autres parties prenantes sur la place de la consommation d’alcool dans la société, la manière la plus juste et la plus efficace de prélever des taxes, le commerce international, la mise en place de politiques efficaces en matière de consommation responsable ou la sécurité alimentaire de nos produits… Nous sommes fiers de contribuer au pluralisme d’opinions, de manière transparente et responsable."

Laurent Scheer, VP, Global Public Affairs & Alcohol in Society

Alcool et santé

Créer des moments de convivialité est notre « raison d’être ». Nous pensons que lorsqu’ ils sont consommés de façon responsable, nos produits peuvent susciter des moments de partage, et contribuer au plaisir et à la joie qui les accompagnent. Mais il n’y a pas de convivialité dans l’abus d’alcool et une consommation excessive peut entraîner de graves dommages, physiologiques comme sociaux. Il est de notre devoir de sensibiliser ceux qui choisissent de consommer de l’alcool aux dangers d’un usage excessif ou inapproprié d’alcool et aux principes d’une consommation responsable.

Nous pensons qu’en tant que fabricant de produits alcoolisés, Pernod Ricard a un rôle à jouer dans la lutte contre l’abus d’alcool. Nous participons activement au débat public sur la consommation responsable au sein de l’Alliance internationale pour la consommation d’alcool responsable (IARD) et nous soutenons les programmes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), notamment le Plan d’action mondial pour la lutte contre les maladies non transmissibles.

Boire de l’alcool ne convient pas à tout le monde et peut être inapproprié dans certaines circonstances. Les mineurs, les femmes enceintes et les personnes à qui l’alcool est déconseillé pour des raisons médicales ne devraient pas boire. Lorsqu’ils sont amenés à conduire, les consommateurs doivent se conformer aux lois de sécurité routière en vigueur, même si nous pensons que la manière la plus responsable de profiter de nos produits consiste à ne pas boire avant de conduire.

Nous respectons le choix de toute personne adulte de consommer ou non des produits alcoolisés et nous encourageons ceux qui décident de boire à le faire de façon responsable et à se conformer aux règles et recommandations officielles en vigueur dans leur pays.

L’alcool peut, dans certains cas, provoquer des problèmes de santé, en particulier lorsqu’il est consommé de façon importante et régulière. Il peut être associé à différentes maladies, telles que certains types de cancers.

La consommation excessive, notamment le « binge drinking » - familièrement appelé la « biture express » - peut avoir de graves conséquences sur la santé comme sur le plan social. C’est pourquoi elle n’a pas sa place dans la consommation responsable de nos produits.

Pour plus d’informations sur les chiffres de l’OMS concernant les tendances & modes de consommation dans les différentes régions du monde
Pour plus d’informations sur la position de Pernod Ricard sur la consommation d’alcool et la santé
Pour plus d’informations sur les actions de Pernod Ricard en matière de consommation responsable

Marketing et autorégulation

La consommation irresponsable d’alcool ou la publicité inappropriée pour des boissons alcoolisées peuvent avoir, dans le premier cas, des effets personnels, sociaux ou sanitaires néfastes, dans le deuxième, des conséquences négatives pour le secteur. Pernod Ricard estime que la prise d’engagements forts et englobants en matière d’autorégulation lui permet, dans un univers médiatique en mutation rapide, de répondre aux attentes éthiques de ses consommateurs et parties prenantes tout en confortant son capital de marque. Allant au-delà du Code de la Chambre internationale de commerce (ICC) sur la publicité et les communications commerciales, le Code pour les communications commerciales de Pernod Ricard garantit que ces communications n’encouragent ni ne cautionnent une consommation irresponsable, un quelconque abus ou encore une publicité inappropriée de ses produits.. Pernod Ricard est également déterminé à agir comme chef de file dans la promotion du marketing responsable de boissons alcoolisées, notamment sur le volet marketing digital et prévention de l’exposition des mineurs aux publicités.

Dans nos échanges avec le législateur, nous promouvons l’autorégulation ou la corégulation, selon le contexte, car nous estimons qu’il s’agit là d’un moyen rapide et efficace d’obtenir des résultats positifs en matière de santé. Nous ne pensons pas qu’une interdiction pure et simple des actions marketing permette d’atteindre l’objectif affiché d’une réduction des effets nocifs de l’alcool. Les habitudes de consommation observées dans plusieurs pays ayant opté pour l’interdiction totale de la publicité pour l’alcool montrent qu’il existe peu de preuves empiriques de l’efficacité de ces mesures du point de vue de la santé publique.

Transparence et intégrité

Pernod Ricard estime que le secteur des vins et spiritueux doit être convenablement réglementé, et va au-delà de la simple conformité en jouant un rôle actif dans les pays d’implantation du Groupe. Nous jugeons qu’il en va de notre devoir envers la société de faire entendre notre voix et de ne pas craindre de nous positionner sur des enjeux de politique publique concernant notre activité.

Dans ce domaine, que nous nommons « affaires publiques », nous employons des professionnels à plein temps sur ces questions. Une cellule basée au Siège assure la coordination des équipes à l’échelle mondiale et se charge d’entretenir des relations avec les institutions internationales (UE, OCDE, OIT, OMS, etc.) Les entités qui dépendent directement du Groupe sont aussi dotées de fonctions de ce type, organisées différemment selon l’entité et l’aire géographique.

Selon le pays, nous avons parfois recours à des ressources externes comme des consultants, et nous intégrons généralement les groupements sectoriels compétents qui se placent en interlocuteurs des pouvoirs publics sur ces questions.

Toutes nos activités de lobbying sont menées ouvertement, avec transparence et éthique, en cohérence avec nos engagements RSE.

Nous nous conformons bien entendu aux législations et réglementations locales en vigueur, y compris celles encadrant les pratiques de lobbying, la publication des dépenses afférentes, etc. En outre, nous respectons les dispositions de notre Code de conduite des affaires, qui comporte des règles prohibant notamment toute tentative de corruption d’agents publics.

Dans un certain nombre de pays, nous avons ratifié des codes de conduite locaux qui s’appliquent aux professionnels des affaires publiques. En France, où se trouve notre Siège, nous avons souscrit à une déclaration avec Transparency International, aux côtés d’entreprises qui partagent nos valeurs. Nous nous engageons à respecter les normes de déontologie et de transparence les plus strictes dans le cadre de nos activités de lobbying.
L’affichage permanent, sur notre site institutionnel, de nos principales positions en matière de politique publique découle directement de nos liens avec Transparency International.

Close up of multiple St Hugo bottles of red wine presented in a line.

Commerce international

La libéralisation des échanges commerciaux stimule la concurrence, favorise la prospérité économique et l’emploi, donne plus de choix aux consommateurs et fait baisser les coûts des entreprises. Pernod Ricard défend la baisse, voire, lorsque cela est possible, la suppression des droits de douane sur les spiritueux distillés, les vins et les principaux composants de ses produits (céréales, éthanol en vrac, verre, étiquettes et emballages) ainsi que les réformes locales susceptibles d’améliorer les conditions de marché. Car, au bout du compte, ce sont les consommateurs qui bénéficient de l’ouverture des marchés : ils accèdent ainsi à un choix plus vaste de marques de qualité à des prix plus abordables.

Pernod Ricard lutte contre le protectionnisme et plaide pour la suppression des barrières non-tarifaires qui limitent l’accès aux spiritueux importés : quotas d’importation, exigences discriminatoires, pratiques anticoncurrentielles des entreprises d’État, étiquetages trop contraignants ou toute autre mesure allant à l’encontre des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Taxation

Nous nous engageons à apporter notre contribution sociétale là où nous opérons, y compris à travers la fiscalité.

Nous défendons des politiques fiscales équitables, proportionnées, non discriminatoires, prévisibles et stables dans la durée, qui garantissent une concurrence juste et égale entre les  différents secteurs des boissons alcoolisées et les opérateurs économiques de la filière. La taxation des boissons alcoolisées doit s’intégrer dans un cadre réglementaire et fiscal qui soit proportionné, adapté à chaque contexte, et cohérent avec les règles internationales. Ce cadre ne doit pas créer de distorsion du marché ni exacerber les problèmes de consommation abusive. Il doit également prendre en compte les effets induits sur l’emploi et la croissance pour l’ensemble des acteurs de la filière – agriculture, production, distribution, hôtellerie-restauration et tourisme – qui sont des composantes essentielles de l’économie dans de nombreux pays du monde.

L’équilibre à trouver dans ce domaine est de soutenir la lutte contre la consommation abusive sans pénaliser les consommateurs modérés, et d’optimiser les recettes de l’État sans entraver la concurrence ou encourager le commerce illicite. Les régimes déséquilibrés de droits d’accise n’optimisent pas les recettes fiscales, ne permettent pas aux consommateurs de faire des choix éclairés et ne protègent pas convenablement les populations les plus vulnérables des méfaits de l’abus d’alcool ; au contraire, ils pénalisent les consommateurs modérés et entravent la concurrence entre les produits et les producteurs de boissons alcoolisées.
 

  • Les instruments fiscaux ont montré les limites de leur efficacité concernant la réduction de la consommation nocive d’alcool : les hausses de taxes ne réduisent pas nécessairement la consommation globale, et la réduction de la consommation globale n’entraîne pas nécessairement une réduction de la consommation nocive.
  • Des niveaux élevés de taxes risquent de pénaliser les consommateurs modérés et les personnes au pouvoir d’achat limité. Certaines études scientifiques montrent que les plus gros buveurs, notamment ceux dont la consommation excessive est épisodique, sont les publics les moins sensibles aux variations de prix.
  • Des niveaux disproportionnés de taxation peuvent avoir d’autres conséquences indésirables : croissance du marché parallèle et du marché noir, évasion fiscale et corruption, commerce illicite, et par conséquent, manque à gagner pour l’État. Dans les pays où une large part du marché de l’alcool n’est pas déclarée, la taxation de la part réglementée du secteur n’aura pas d’effets significatifs sur la consommation nocive d’alcool.
     

Nous plaidons en faveur d’une meilleure réglementation, notamment fiscale, pensée dans l’intérêt des consommateurs et qui contribue à faire baisser la consommation abusive d’alcool sans pénaliser les consommateurs modérés ni affecter l’emploi et la croissance. Pour être efficaces, ces cadres réglementaires et fiscaux doivent s’accompagner de campagnes de prévention ciblant spécifiquement l’abus d’alcool.

La préservation de l’environnement

Nous sommes fortement tributaires de la gestion responsable et durable de l’environnement. La totalité des ingrédients à partir desquels sont fabriqués nos vins et spiritueux sont des produits agricoles qui nous viennent directement de la nature : raisin, céréales, fruits, plantes ou herbes aromatiques. La durabilité de l’approvisionnement, l’efficacité hydrique et les procédés de production sont des enjeux essentiels pour notre activité. Ils font partie de notre ADN et sont au cœur de nos pratiques.

Le dérèglement climatique est l’un des défis les plus pressants pour notre génération. De fait, la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement sont une priorité absolue et un axe fort de la politique environnementale de Pernod Ricard.

Dans notre sphère d’influence, nous souhaitons jouer notre rôle de catalyseur de la transition vers des systèmes alimentaires plus durables à travers des engagements concrets, pertinents et quantifiables, qui contribuent à l’atteinte d’objectifs communs. Dans le cadre de notre démarche de neutralité carbone, nous collaborons avec l’ensemble des acteurs concernés, y compris les agriculteurs et les partenaires impliqués dans le transport, la vente et la distribution de nos produits.

Nous sommes convaincus que cette évolution vers plus de durabilité environnementale doit être soutenue par des politiques publiques permettant aux entreprises de montrer la voie dans une démarche collaborative visant à concrétiser leurs ambitions et leurs engagements en la matière, dans le respect des objectifs de développement durable (ODD). Nous sommes intimement persuadés que c’est en collaborant avec les différents acteurs que l’on peut apprendre (par le partage de connaissances), s’améliorer (par l’émulation réciproque) et innover (par l’expérimentation commune).

Nous considérons de notre devoir de contribuer à l’élaboration des politiques en proposant des pistes d’amélioration des projets de loi et en mettant à disposition notre expertise pratique en matière de développement durable appliqué à la production, à la distribution, au marketing ou à la vente de nos produits.

En savoir plus sur nos engagements

Voir plus

Exterior view of The Island, Pernod Ricard's headquarters in Paris, France.
Notre groupe
Fondation d'entreprise Pernod Ricard à Paris
Notre héritage artistique
Pernod Ricard Careers
Carrières