Sandeman

Élaboré depuis 1790 dans la vallée du Douro, au nord du Portugal, Sandeman est l’une des marques de portos les plus réputées du monde. En effet, Sandeman est la première marque de Porto dans de nombreux pays (Etats-Unis, Irlande, Japon, suisse, Italie, Autriche)(Source : IWSR 2015). En France, Sandeman est numéro 3 des marques nationales de Porto (Source : Nielsen HMSM+Proxi+Drive CAM P09 2017).

Histoire et savoir-faire

Une marque d’avant-garde

En 1790, George Sandeman, un jeune Ecossais originaire de Perth, ouvre à Londres un négoce spécialisé dans les vins de Porto et de Xérès. Résolument avant-gardiste, la maison Sandeman s’attache à inscrire au fer sa marque sur ses tonneaux, puis à apposer des étiquettes sur ses bouteilles, avant de se lancer dans la publicité.

Marque pionnière, Sandeman est l’une des premières à créer un emblème reconnaissable de tous : le Don Sandeman. Dessiné en 1928 par Georges Massiot Brown, ce personnage à la silhouette noire porte un chapeau espagnol à larges bords et une cape d’étudiant portugais. Depuis 1930, Don Sandeman figure sur tous les habillages et dans toutes les campagnes publicitaires de la marque, véritable symbole de prestige et de qualité.

Plus de deux siècles plus tard, le succès de Sandeman repose sur un savoir-faire mêlant tradition et innovation, hérité de plus de 7 générations.

Un procédé d’élaboration unique

Au cœur des coteaux portugais

Vin naturel fortifié, le porto Sandeman est issu de cépages cultivés dans la vallée du  Douro, région d’appellation d’origine contrôlée depuis 1756, située au nord du Portugal.

Les vignes sont cultivées sur des paliers en terrasse qui surplombent le fleuve Douro. Sur ces coteaux escarpés, la cueillette du raisin s’effectue à la main. La récolte est ensuite vinifiée dans des installations modernes, afin d’assurer une qualité de production maximale.

Gamme et dégustation

Le porto se boit de préférence dans un verre tulipe, car les bords supérieurs du verre légèrement refermés laissent pleinement s’épanouir les arômes. Les petits verres à porto sont à éviter, car ils ne permettent pas de profiter pleinement de son bouquet. Avant de servir, il est préférable de laisser au porto un temps d’aération.

Nos emballages peuvent faire l'objet d'une consigne de tri, pour en savoir plus : www.consignesdetri.fr

La gamme Sandeman