Havana Club

Cet emblématique rhum cubain occupe la 3e place du palmarès mondial des marques de rhum et le doit à sa saveur authentique et appréciée dans le monde entier.

La gamme Havana Club

Nos emballages peuvent faire l'objet d'une consigne de tri, pour en savoir plus : www.consignesdetri.fr

Main markets for Havana Club

Havana Club en bref

N°3
mondial des marques internationales de rhum (Source : IWSR 2016)
N°1
des rhums Super Premium (Source : IWSR 2016)
4
millions de caisses vendues (Source : IWSR 2016)

Savoir-faire

Havana Club est produit dans la plus pure tradition cubaine à partir de canne à sucre d’excellente qualité. Son lent processus de distillation, réalisé dans des colonnes spécialement conçues pour Havana Club, permet l’obtention d’une eau-de-vie aux arômes puissants, appelée « aguardiente ».

Cette eau-de-vie est ensuite vieillie en fûts de chêne blanc avant d’être mélangée à un distillat de canne à sucre fraîche pour donner le « ron fresco » (ou rhum frais). Celui-ci est à nouveau vieilli, puis assemblé. Ces opérations sont répétées jusqu’à ce que les Maestros del Ron Cubano (maîtres rhumiers cubains) soient satisfaits. Le choix du fût est crucial puisque c’est le bois qui confère à l’eau-de-vie la teinte, le bouquet et la complexité qui la caractérisent.

Havana Club : Son histoire

XVe siècle
1800
XIXe siècle
Aujourd’hui

Cuba possède une longue et ancienne tradition de production de rhum. Dès le XVe siècle, les marins et les habitants fabriquaient un rhum fort et âpre à partir de jus de canne fermenté : le « tafia ».

Le processus de fabrication s’affine dans les années 1800 grâce à l’utilisation d’alambics en cuivre et au vieillissement de l’alcool dans des jarres enterrées. 

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le rhum est vieilli en fûts de chêne blanc et gagne ainsi en délicatesse et en légèreté. 

Les cantineros ont développé leur propre style de cocktails et utilisé des rhums cubains comme le Havana Club pour créer de grands classiques qui ont pour nom Daïquiri, Mojito, Presidente ou Cuba Libre. Aujourd'hui encore, les cocktails cubains élaborés à partir de rhums cubains figurent parmi les boissons alcoolisées les plus prisées dans le monde entier. 

Cuba possède une longue et ancienne tradition de production de rhum. Dès le XVe siècle, les marins et les habitants fabriquaient un rhum fort et âpre à partir de jus de canne fermenté : le « tafia ».

Le processus de fabrication s’affine dans les années 1800 grâce à l’utilisation d’alambics en cuivre et au vieillissement de l’alcool dans des jarres enterrées. 

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le rhum est vieilli en fûts de chêne blanc et gagne ainsi en délicatesse et en légèreté. 

Les cantineros ont développé leur propre style de cocktails et utilisé des rhums cubains comme le Havana Club pour créer de grands classiques qui ont pour nom Daïquiri, Mojito, Presidente ou Cuba Libre. Aujourd'hui encore, les cocktails cubains élaborés à partir de rhums cubains figurent parmi les boissons alcoolisées les plus prisées dans le monde entier. 

Cuba possède une longue et ancienne tradition de production de rhum. Dès le XVe siècle, les marins et les habitants fabriquaient un rhum fort et âpre à partir de jus de canne fermenté : le « tafia ».

Le processus de fabrication s’affine dans les années 1800 grâce à l’utilisation d’alambics en cuivre et au vieillissement de l’alcool dans des jarres enterrées. 

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le rhum est vieilli en fûts de chêne blanc et gagne ainsi en délicatesse et en légèreté. 

Les cantineros ont développé leur propre style de cocktails et utilisé des rhums cubains comme le Havana Club pour créer de grands classiques qui ont pour nom Daïquiri, Mojito, Presidente ou Cuba Libre. Aujourd'hui encore, les cocktails cubains élaborés à partir de rhums cubains figurent parmi les boissons alcoolisées les plus prisées dans le monde entier.